Arlette, elle est trop chouette

On se demande souvent que faire avec des restes de pâte feuilletée... Ça ne ressemble à rien, tous ces morceaux difformes… Alors on les jette.

Meuh non ! Il faut absolument garder ces chutes car elles valent de l’or…

Il faut en premier lieu impérativement éviter de former une boule avec toutes ces chutes : c’est la meilleure façon de casser le feuilletage et de développer le gluten, qui rendra votre pâton très élastique et donc très difficile à retravailler.

Il faut empiler soigneusement toutes vos chutes bien à plat (même de format différent) et ensuite repasser le rouleau à pâtisserie pour abaisser une nouvelle pâte.

On peut ainsi réaliser :

  • des sacristains : ces petites bandes entortillées, dorées au jaune d’oeuf, saupoudrées de fromage râpé ou de graines et de fleur de sel. Cuire 10-15 min à 180°. Et zou un apéro fait maison
  • des sacristains… sucrés : saupoudrer une moitié de la surface de pépites de chocolat, replier en 2, détailler des petites bandes, entortiller, dorer au jaune d’oeuf puis saupoudrer de sucre en poudre. Cuire 10-15 min à 180°. Et zou des mignardises faites maison
  • des arlettes : rouler la pâte pour en faire un boudin. Détailler des escargots de 1 cm de large. Etaler les escargots au rouleau, saupoudrer de sucre glace. Cuire en posant dessus un autre papier cuisson et une plaque à pâtisserie (pour éviter tout gonflement). Cuire 8-10 min à 180° (vérifier la première fois à 5 min, cela dépend de la puissance du four…)

arlette

Mais le clou du spectacle c’est cette recette  MAGIQUE qui suit (roulements de tambour). C’est une recette secrète que j’ai apprise auprès de mon super chef Jean-Luc. Il appelle ça aussi des arlettes, car à la base ce sont des chutes de pâte feuilletée et du sucre. Mais c’est encore plus facile à faire !! La preuve par 6 :

1/ Peser les restes de pâte. Pas de besoin de bien empiler le tout.

2/ Mettre le tout dans un robot avec le cutter (la lame quoi). Ajouter le même poids de sucre en poudre.

3/ Faire tourner, ajouter un filet d’eau pour obtenir une consistance crémeuse, un peu comme une pâte à cake.

4/ Déposer des petits tas à la cuillère (étaler avec le dos pour former des disques) ou coucher la pâte avec une poche à douille ronde sur une plaque recouverte de papier cuisson. Vous pouvez leur donner la forme que vous voulez, ronde ou allongée.

5/ Enfourner à four chaud à 180° pendant 10-12 min environ, tout dépend de la quantité d’eau ajoutée (plus c’est liquide, plus ça met de temps à cuire). Les biscuits vont dorer et caraméliser.

6/ Sortir les biscuits, poser la feuille de papier cuisson sur une grille et laisser refroidir. Les disques vont refroidir et devenir de délicieux biscuits cassants/croustillants au bon goût de caramel, un peu comme les bords d’une galette des rois un peu brunis, vous voyez ?

Un délice pour accompagner un dessert ou simplement pour grignoter.

Vous ne jetterez plus jamais vos restes de pâte feuilletée !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s