Craquant breton aux noisettes

Voilà encore une recette avec du blanc d’œuf, décidément ! Le craquant aux noisettes est une douceur traditionnelle ici en Bretagne. En fait, on en trouve à peu près dans tous les magasins et épiceries de souvenirs, à rapporter au même titre que les kouign amann, les sablés, les palets ou les sardines à l’huile.

recette-craquant-aux-noisettes-3

On en trouve aux pommes ou au chocolat, mais franchement la recette de base du craquant aux noisettes est la meilleure. Son goût de caramel salé, ses noisettes torréfiées, son craquant incroyable… Et en plus c’est un jeu d’enfant à faire. A offrir dans un joli sachet transparent ou se les garder pour le café… On se lance ?

J’ai testé quelques recettes et j’en suis arrivée à celle-ci : pas trop de noisettes, un nombre de blanc d’œuf défini, et voilà.

Ingrédients pour 25 pièces environ

  • Sucre cristal : 300 g
  • Noisettes : 150 g
  • Farine : 45 g
  • Blancs d’œuf : 2 (65 g)
  • Sel : 1/2 QC
  • Vanille poudre : PM (ou 1 sachet de sucre vanillé)

Si vous trouvez des noisettes émondées (sans peau) et hachées c’est bien. On en trouve dans les épiceries pro en général. Sinon, des noisettes entières, avec la peau, feront l’affaire. C’est ce que je prends et en plus ça donne un goût torréfié plus intense. Il suffit de les mettre dans un sac congélation (doublez-le, c’est mieux), fermer, et taper dessus avec un rouleau à pâtisserie pour les concasser. Chaque noisette doit être cassée !

Mélanger les ingrédients secs ensemble puis ajouter les blancs. Travailler bien à la spatule pour incorporer le tout.

Avec une cuillère (la dosette à café par exemple est idéale pour avoir des boules identiques) déposer 6 boules de la taille d’une grosse noix sur une plaque recouverte de papier cuisson. Etaler avec le dos d’une cuillère à soupe, pour obtenir des disques de la taille d’une galette Saint-Michel😉 Vous verrez, à la cuisson les craquants vont s’étaler (d’où le fait de ne mettre que 6 boules).

Enfourner à 180° pendant 15 minutes. La couleur doit être « caramel » donc prolonger ou raccourcir le cas échéant. Sortir la plaque, transférer la feuille de papier cuisson sur une grille et attendre que ça refroidisse un peu. Si vous essayez de les décoller à la sortie du four, malheur à vous, ils vont se déliter ! Le refroidissement permet aux craquants de raidir et au dessous de devenir lisse et bien se décoller de la feuille.

recette-craquant-aux-noisettes-4

recette-craquant-aux-noisettes

On peut les faire 2 plaques par 2 plaques. A conserver ensuite dans une boîte bien hermétique pour conserver tout leur craquant-croquant-gourmand.

recette-craquant-aux-noisettes-2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s