Gnocchi de patate douce, bleu d’Auvergne et pistaches

Les gnocchi, ça se mérite. C’est quand même le seul plat que je connaisse, qui paraisse aussi simple mais qui soit aussi compliqué à réaliser ! En fait non, ce n’est pas tellement compliqué. Juste un peu long. Il faut 3 cuissons : rôtir au four, pocher dans l’eau, et enfin dorer à la poêle (étape non obligatoire, mais c’est comme ça que c’est le meilleur : croustillant dehors, moelleux dedans).

J’ai choisi de le faire à la patate douce parce que mon maraîcher en avait de jolies sur son étalage, et puis parce que cela leur donne une jolie couleur et un petit goût sucré différent. La texture est plus humide, il est donc plus difficile de les façonner de manière traditionnelle. MAIS… j’ai une astuce !

recette-gnocchi-patate-douce

A servir avec des copeaux de fromage (bleu, chèvre sec, parmesan…), des fruits secs (pistaches, amandes, noisettes…) et un mesclun de salade pour un repas végétarien équilibré et absolument délicieux.

Pour 4 personnes (ou 6 si vous les servez en garniture avec une viande)

  • 600 g de patate douce (2 pièces en somme)
  • 300 g de farine
  • 1 jaune d’œuf
  • Sel fin, poivre blanc moulu, thym et laurier.
  • Bleu d’Auvergne
  • Pistaches hachées
  • Mesclun, huile d’olive, fleur de sel

Laver les patates et les envelopper dans de l’aluminium. Cuire au four à 180° pendant 1h30. Vous pouvez aussi les cuire simplement sur un lit de gros sel, cela les assèchera un peu plus.

Une fois cuites (planter un couteau, s’il s’enfonce sans effort, c’est bon !) les laisser tiédir puis les éplucher (ça vient tout seul). Écraser la pulpe à la fourchette.

Assaisonner, mélanger avec la farine et le jaune d’œuf et mélanger. Vous obtenez une pâte homogène, plus ou moins  liquide / souple selon l’humidité contenue dans les patates.

Transvaser dans une poche munie d’une grosse douille (vous le ferez plusieurs fois).

Faire bouillir de l’eau salée avec du thym et une feuille de laurier pour lui donner un peu de goût. Presser la poche d’appareil au-dessus de la casserole et couper le « boudin » avec un couteau chaque 3 cm. Travailler vite, sinon les premiers n’auront pas la même cuisson que les premiers ! Cuire les gnocchi par vingtaine ou trentaine, en fonction de la taille de la casserole.

Une fois que tout est remonté à la surface, sortir les gnocchi avec une araignée ou un écumoire et les transvaser dans un plat. Arroser d’huile d’olive. Recommencer jusqu’à épuisement (des stocks, pas du vôtre !).

recette-gnocchi-patate-douce-pas-a-pas
Recette des gnocchi à la patate douce.

Vous pouvez garder les gnocchi ainsi huilés au réfrigérateur 48 h.

Pour la dégustation, faire sauter les gnocchi dans une poêle anti-adhésive à feu vif (pas besoin d’ajouter de la matière grasse, ils sont déjà bien enrobés et donc pas collants), saler, et servir avec des copeaux de bleu d’Auvergne, de pistache hachées et du mesclun assaisonné d’huile d’olive et de fleur de sel.

recette-gnocchi-patate-douce-sautes
Gnocchi de patate douce une fois sautés à la poêle. Bien croustillants, Mmmm…

 

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s