Crème glacée au lait ribot, fraises marinées poivre et vinaigre balsamique

glace-au-lait-ribot-maison
Glace au lait ribot avec ma sorbetière Cuisinart

C’est la fin de l’été, la rentrée est déjà passée, mais le soleil continue de traîner par ici, chez moi, à Saint-Malo. Pourtant certains sites bradent des produits qui ne sont soi-disant plus de saison, mais encore fort utiles par ces températures clémentes. Comme par exemple cette sorbetière Cuisinart. Afficher l'image d'origineMoitié prix sur un site qui vend des livres comme des couches et, pour mon plus grand bonheur, de l’électroménager. Cela fait tellement longtemps que j’en veux une que je me suis décidée en 2 minutes. Parce que bon, les glaces à la fourchette c’est bien, mais à la turbine, c’est mieux !

Le principe de la sorbetière est très simple : vous placez la cuve (elle-même remplie de liquide) dans le congélateur au moins 12 h. Ensuite, vous y mettez un appareil (à base de crème anglaise pour les glaces, de fruits et de sirop pour les sorbets) et vous laisser turbiner/brasser pendant 15 à 30 minutes selon les préparations et les quantités. Heureusement, un livret de recettes est livré avec, et je sens qu’elles vont toutes être testées !

Seulement voilà, avec ma désobéissance congénitale, j’ai commencé à modifier les ingrédients dès la deuxième recette… La première, 100% melon, était un régal.

sorbet-melon

La deuxième, et bien, j’ai simplement pris la recette de la glace au yaourt, que j’ai remplacé par du lait ribot.

Afficher l'image d'origine

Le lait ribot kézaco ? C’est un produit laitier typiquement breton issu de la fabrication du beurre. C’est le petit-lait qui apparaît quand on baratte (ribotte en breton) la crème pour en faire du beurre. On l’appelle aussi babeurre ou « buttermilk » en anglais, produit très utilisé dans leurs pâtisseries. Aujourd’hui le lait ribot est un lait fermenté aigrelet. C’est une sorte de yaourt à boire, fait de lait et de ferments lactiques, nature, liquide, à la fois doux et acidulé. Traditionnellement les Bretons y trempaient des galettes de sarrasin sèches le vendredi (jour maigre). Aujourd’hui c’est un produit désaltérant, riche en protéïnes et très maigre. Son goût est très typique et dans une glace, c’est un délice !

Ingrédients :

  • 3 œufs
  • 200 g de sucre en poudre
  • 25 cl de crème liquide
  • 50 cl de lait ribot

Faire bouillir doucement la crème.

Dans un saladier, battre le sucre et les œufs pour qu’ils blanchissent un peu. Verser la moitié de la crème bouillante et fouetter énergiquement (pour éviter d’avoir des oeufs brouillés !). Reverser le tout dans la casserole contenant le reste de crème bouillante et faire prendre comme une crème anglaise, en remuant sans cesse avec une cuillère en bois. Pour cela cuire à feu doux jusqu’à épaississement. Ne surtout pas faire bouillir ! Si vous n’êtes pas sûrs, travailler au thermomètre. Dès qu’il atteint 85° c’est bon ! Retirer du feu et réserver dans un autre récipient. Si jamais votre crème paillette ou colle, passez-la au chinois ou mixer un bon coup au mixeur plongeant.

Une fois la « crème anglaise » refroidie, ajouter le lait ribot bien froid puis turbiner 15 minutes. Remettre 30 minutes dans une boîte au congélateur et déguster avec des fraises marinées au poivre et au vinaigre balsamique. Ajouter une touche de Bretagne avec une gavotte ou une tuile à la farine de sarrasin. Kalon digor !*

*Bon appétit en breton !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s