Le riz sauté à la saucisse à la façon de ma grand-mère

Précaution d’usage : je ne vais pas vous faire un cours sur le riz cantonais.

riz_cantonais_sauté_saucisse

D’abord parce que je ne suis jamais allée en manger un là-bas moi-même.

Ensuite,  parce que j’ai ouïe-dire que « riz cantonais » était une appellation quelque peu abusive pour désigner tout simplement du riz frit. En même temps vous vous doutez bien que le riz aux petits pois et aux dés de jambon de Paris qu’on vous sert dans certains restaurants ne peut PAS être de Canton n’est-ce pas ?

Et enfin parce qu’il y a autant de recettes de riz frit qu’il y a de familles asiatiques en Asie. C’est à dire beaucoup !

Chez moi, le riz sauté (« khoua khao  » en lao), c’est en général un plat simple et quotidien que l’on prépare avec un reste de riz blanc de la veille, car il a un peu séché et se prête donc très bien à la cuisson au wok ou à la poêle : trop frais, il est trop humide et s’agglomère en paquets.

Ma grand-mère aimait y ajouter des rondelles de saucisse à la fois sucrée et salée (« saï kog » en lao ou « laap coeng » en cantonais). Cette saucisse est une spécialité de la région de Canton en effet, (d’où certainement l’abus de langage à propos du riz cantonais), mais dont on trouve l’équivalent dans d’autres pays asiatiques. C’est une saucisse de porc assez fine, souvent rose vif tirant vers le rouge, que l’on trouve en épicerie asiatique vendue par « paquet de 12 ». Elle fait environ 15 cm de long et a l’air un peu sec de prime abord. Car c’est une fois découpée qu’on se rend compte qu’elle est somme toute très grasse ! On peut la manger après l’avoir fait bouillir et/ou sauter à la poêle.

Pour 2 personnes :

  • 1 oignon ciselé
  • 5 branches de cive (ou cébette thaï) ciselées grossièrement
  • 2 saucisses, détaillées en rondelles
  • 2 œufs
  • 2 bons bols de riz thaï blanc cuit la veille (vos bols à petits déjeuner par exemple !)
  • sel, huile

riz_sauté_saucisse_cantonaise_ingredients

Faire chauffer à feu vif 1 QS d’huile végétale dans un wok ou une poêle. Y jeter les rondelles de saucisses, l’oignon ciselé, et la cébette ciselée.

Mélanger. Quand l’oignon a blondi et que les saucisses sont presque cuites (vous verrez elles deviennent translucides et luisantes de gras !), casser les 2 œufs dans le wok et mélanger comme si vous faisiez des œufs brouillés.

Quand les œufs sont baveux, mettre le riz blanc et bien mélanger jusqu’à ce que les œufs soient totalement cuits et le riz légèrement coloré.

Saler selon le goût et servir bien chaud, arrosé d’une rasade d’arôme Maggi, comme toute grand-mère asiatique qui se respecte.

Pour aller plus loin, je ne saurai vous conseiller l’article très docte d’Alex sur la saucisse cantonaise, ainsi qu’une autre recette savoureuse à base de riz et de saucisse de Mademoiselle Tâm.

Advertisements

4 commentaires

  1. Mmmh… Ca sent bon dans ta cuisine ! Merci Vim pour le partage de la recette de ta grand-mère qui fait écho avec celle de ma famille et certainement celles des autres aussi. J’en fait moi-même pour mon fils qui adore ! En rajoutant encore quelques restes de légumes selon ce qu’il y a… Et bien sûr, la touche Maggi est incontournable… Merci également pour le lien, c’est adorable. Je te souhaite un excellent week end !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s