Salade de poulet laotienne (laap ou koy kay)

Au Laos le laab est un hachis que l’on sert à toutes les fêtes, car son nom signifie « chance » et « prospérité ». Il peut être au boeuf (laab siin), au poisson (laap pa). Si la viande est cuite, on l’appellerait plutôt « koy », et c’est le cas pour le poulet (kay), le porc  (moo), ou le canard (pet). Le bœuf, lui, peut se manger cru en tartare ou cuit. Et lorsqu’il est cuit, il peut l’être sous forme hachée donc, ou en lamelles, mais dans ce cas on l’appelle « niam siin ».

Il y a toujours un élément tripier dans le laab : pour le boeuf on ajoute des tripes, pour le poulet des gésiers et des coeurs, pour le porc on ajoute du foie. Vous pouvez faire sans, mais ce ne sera pas la version « officielle » 🙂

J’aime beaucoup la version poulet. L’ajout de croutons de pain frits donne une texture croquante et un goût fumé/grillé supplémentaire. Cet ingrédient doit dater de la colonisation française, où le pain fut introduit dans le quotidien des Lao. Toutes les familles ne le font pas d’ailleurs. Ma mère n’en met pas, par exemple… mais mes tantes et moi, oui, car on préfère avec !

laap de poulet laotien koy kay

Pour 4 personnes :

  • 600 g de blancs de poulet
  • 150 g de gésiers de poulet
  • 1 bol de croutons de pain frits (maison, sinon des fleurs de bananier finement émincées)
  • 1 cm de galanga, haché finement (en mignonnette comme on dit)
  • 1 demi citron
  • 2 QS de sauce de poisson (nam pla)
  • Sel
  • 1 demie botte de coriandre et quelques brins de menthe fraîche, piment frais

Faire griller dans une poêle, à sec, les blancs de poulet sur feu vif. Faites de même avec les gésiers.

Réserver et laisser refroidir. Pendant ce temps, laver les herbes, ciseler très finement le galanga, faire frire les croutons de pain dans de l’huile bien chaude, juste le temps de les colorer puis réserver sur un papier absorbant.

Hacher au couteau les blancs de poulet et couper les gésiers en lamelles. Mélanger avec le jus de citron, la sauce de poisson et le galanga. Rectifier l’assaisonnement avec un peu de sel.

laap de poulet koy kay

Ajouter les croutons puis la coriandre ciselée. Transférer dans un plat de service et parsemer de menthe ciselée grossièrement, planter quelques piments rouges pour la couleur et les téméraires qui oseront croquer dedans !

Servir sans tarder au risque de voir les croutons s’imbiber et devenir mous. On mange cette salade avec des concombres, des radis, des feuilles d’endives, et des petites aubergines rondes crues, en accompagnement de riz gluant ou de riz blanc.

laap de poulet koy kay 2
Un déjeuner typiquement lao : riz gluant, salade de concombre, laap de poulet, sauce tomate piquante, boeuf séché et oeufs durs !

 

 

Advertisements

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s