Faire manger des légumes aux enfants : les 10 commandements

Je suis toujours étonnée de voir comme les goûts des enfants sont différents, quelle que soit leur éducation. Et même au sein d’une même fratrie, numéro 1 peut adorer les légumes, quand numéro 2 déteste ça… Comme quoi le goût se forge sans nous… Mais ce goût change au fil des années, donc pas de panique, rien n’est perdu…

Mini-me aime les légumes. La courgette, le brocoli… mais bon, faut pas déconner, l’endive et le salsifi, on repassera. Elle a pourtant été allaitée, et a donc ingurgité, à l’insu de son plein gré, tout le catalogue des fruits et légumes disponibles en France et même en Asie.

Alors quand on me demande « t’as pas une recette pour que mes kids mangent des légumes ? », je ne sais trop quoi répondre… En fait il suffit d’essayer des principes de bon sens.

Vous êtes bien sûres que vous avez essayé ?

1- « Ton enfant à goûter avant de dire qu’il n’aime pas tu obligeras« 
Chaque enfant doit avoir essayé avant de donner un avis. Et pas d’excuse du genre « j’ai déjà goûté à la cantine » : les épinards de la cantine, autant être réaliste, c’est une improbable mixture vert foncé, arrosée de crème liquide insipide. Normal qu’il n’aime pas…
Donc en préambule, faites-lui goûter mais du BON.
Il a essayé ? Félicitez-le.
Il n’aime toujours pas ? Recommencez à la saison prochaine.
Persévérez. Les goûts, ça va ça vient…

healthy-eatings-kids-04
(source parademagazine)

2- « Qu’il est bête de ne pas aimer tu ne diras »
Ne lui dites pas qu’il est bête de ne pas aimer tel ou tel légume. L’orgueil d’un enfant ne se place pas au même endroit que vous, son centre de gravité est bien plus bas que le vôtre. Et sa tête de bois bien plus dure que la vôtre.
Vous aussi vous n’avez jamais pu supporter le fenouil ? Bon ben voilà. Lui il n’aime pas le chou. Il a aussi le droit d’avoir ses propres goûts. Même à 8 ans.

Ah oui et évitez aussi de le culpabiliser avec des phrases du genre « y’a des enfants en Afrique qui seraient ravis de manger ce que tu as dans ton assiette ». Parce que le reste de riz et la demie baguette que vous avez jetés la veille, c’était pas joli non plus.

3- « Ton enfant tu filouteras »
Il y a toujours moyen de leur faire manger des fruits et légumes sans qu’ils s’en rendent compte : le principe du « j’ai tout noyé dans la pomme de terre, le gratin ou la sauce tomate », ça marche ! J’ai nommé des pommes paillasson avec patates+courgettes+carottes râpée par exemple. Ou des frites mais faites de bâtonnets de courgettes panés et cuits au four. Ou des légumes farcis de chair à saucisse, genre tomate ou courgettes. Ou intégrer, dans une sauce bolognese, une brunoise de carottes, oignons et champignons ? Ou encore faire une omelette avec un reste de ratatouille (une piperade quoi !). Ou des mini-cakes salés aux lardons, petits pois et oignons ?

frites courgettes panées

4- « De façon ludique tu lui présenteras »
Vous avez essayé les brochettes ? Des bâtonnets de légumes de toutes les couleurs à tremper dans une sauce yaourt-ketchoup ? Des tomates mozzarella en fleur ? Non mais allo quoi, t’es maman et t’as pas déjà fait ça ? En panne d’idée ? Allez faire un tour sur Pinterest, tapez « kidsfood » dans la recherche. Ça regorge d’idées de présentation pour les enfants.

kidsfood

5- « Avec ton enfant tu cuisineras »
Il est toujours plus facile de manger pour un enfant quand il s’est senti impliqué dans sa préparation. Ecosser des petits pois, tailler une courgette en rondelle, détacher les tomates cerises de leurs branches, aligner des quartiers de pomme sur un fond de tarte… Alors pas d’excuse : « bah, c’est toi qui l’as fait, tu n’en manges pas ? » Obligé !

hamster

6- « Avec ton enfant tu cultiveras »
Aller à la cueillette aux champignons, voir une courgette avec sa fleur sur son pied, planter des tomates cerises dans une jardinière…. Eveiller sa curiosité pour les légumes autrement que par le goût.  C’est comme aller au marché avec votre enfant ô toi la maman urbaine. Devant tout l’étalage, laissez-le choisir un légume qu’il aurait envie de manger. Puis cuisinez-le avec lui. Pas de bol, il a choisi le fenouil😉

healthy-eatings-kids-06
(source parademagazine)

7-« Le diktat des 5 fruits et légumes par jour tu oublieras »
Mini-me mange à la cantine le midi. C’est bien, ça lui fait des anticorps. Et je peux compter sur le diététicien de l’académie pour surveiller l’équilibre des plats…
Il y a donc des jours avec (petits pois carottes). Et des jours sans (semoule aux pois chiches). Dédramatiser, c’est bon pour la santé. La vôtre.

cauchemar

8- « De la macédoine tu changeras »
Il n’y a pas que le brocoli vapeur dans la vie. Ni le cornet de jambon macédoine mayonnaise. Avez-vous tenté quelque chose de plus drôle ou de plus exotique ? Le mini-maïs ? Les champignons bouton ? Le bok choï ? Le pois gourmand ? Les légumes sautés à la sauce soja ? Les carottes jaunes, oranges et violettes ? Le risotto courgette et petits-pois ?

9- « Transformer le repas en conflit tu ne feras pas »
Si passer à table devient un calvaire pour lui, ça le deviendra aussi pour vous. Et croyez-moi, la priorité d’un enfant sera toujours de jouer, pas de manger. Donc

  • 1/ Prévenez-le 5 minutes avant que vous allez passer à table.
  • 2/ Demandez-lui de mettre le couvert, au moins d’apporter le pain, l’eau, bref, impliquez-le.
  • 3/ Dites que tel légume est bon (pour le plaisir) plus que bon pour la santé (ça, il s’en fiche).
  • 4/ Accordez-lui 1 aliment qu’il aime et 1 qu’il aime moins. Le combo choucroute-haricot vert, c’est rude ! Mais le steak-haché-salade-de-tomates, peut-être que…
  • 5/ Pas de chantage affectif du genre « tu auras un dessert si tu manges ça ». Pas de marchandage.
  • 6/ Accordez-vous dans la semaine un repas en famille « à la cool » genre plateau télé le vendredi soir devant « on n’est pas que des cobayes » ou un repas « finger food » où on peut tout manger avec les doigts. Ca détend tout le monde !

Et s’il prétend qu’il n’a pas faim, laissez-le sortir de table…. jusqu’au prochain repas. Et pas de grignotage entre-deux ! Restez ferme sur ce point !

10- « Toutes ces règles tu oublieras »
Parce que ton enfant n’est pas obèse et que ce n’est pas grave. Parce que s’il mange au moins sa Pimpampompote au goûter c’est bien aussi. Parce qu’une maman sereine fait des enfants en bonne santé.

10 commentaires

  1. J’ai aussi écrit un article récemment autour des 10 commandements mais sur le sujet « comment mieux manger en dépensant moins », comme cela votre article complète le mien

    « 10 euros par jour pour nourrir ta famille mais comment fais-tu ? »

  2. « y’a des enfants en Afrique qui meurent de faim », j’y ai eu droit ! Et surtout, le « chaque grain de riz qui reste au fond de ton bol deviendra un bouton sur ton visage ». Au secours ! Bon, finalement je mange de tout, alors ça a du marcher😉

    • Hein quoi ?! « Chaque grain de riz… » noooon ? Moi on ne m’a jamais rien dit de tel, j’étais un vrai ventre qui mangeait absolument tout, à part le lait du matin… et ça n’a pas changé depuis🙂

  3. Je me suis fait arnaquer par ma grand-mère étant petit !
    Elle nous préparait le « gratin du chef ». C’est beaucoup plus tard que j’ai appris ce qu’il y avait dedans : des courgettes écrasées, de l’œuf, du fromage et quelques épices.
    Je recommande chaudement l’astuce n°3😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s