Clafoutis de cerises à la pistache, la recette d’Eric Frechon

Je ne sais pas vous mais moi, le clafoutis, c’est le dessert dont j’ai envie quand arrivent les premières cerises de la saison…  Et quand ma route a croisé, dans le même week-end, la fête de la cerise de ma ville, puis celle du livre d’Eric Frechon sur les clafoutis (Editions Solar), ça n’a pas fait un pli…

clafoutis cerises eric frechon

  • 400g de cerises lavées et équeutées
  • 100g de pistaches émondées
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 2 oeufs
  • 10 cl de lait entier
  • 20 cl de crème liquide entière
  • 20g de maïzena
  • 50g de sucre
  • 1 trait d’extrait de vanille
  • 1 sachet de sucre vanillé (si vous n’en n’avez pas, ajoutez 20g de sucre et 1 second trait d’extrait de vanille)
  • 25g d’amandes en poudre
  • 25g de beurre

Préchauffer le four à 180°.

Beurrer le plat à gratin et le chemiser avec la poudre d’amande.

Réduire les pistaches en poudre, en les écrasant dans un pilon. Réserver 2 QS pour la décoration.

Mélanger les oeufs et les jaunes, le lait, la crème, le sucre, l’extrait de vanille et le sucre vanillé. Ajouter les pistaches puis la maïzena en pluie à l’aide d’un chinois.

Répartir les cerises dans le plat à gratin puis verser l’appareil dessus.

Faire cuire 35 minutes.

Servir tiède. Avant de servir, saupoudrer de pistaches en poudre.

clafoutis cerises pistaches eric frechon
clafoutis cerises pistaches la recette d’Eric Frechon

Un régal pour les yeux et les papilles. A servir avec un vin blanc légèrement sucré et frais type pinot gris d’Alsace ou un Gaillac doux.

On peut mixer carrément les pistaches avec l’appareil pour lui donner une jolie couleur verte, mais je ne vois pas l’intérêt car à la cuisson le dessus sera irrémédiablement marron.. C’est pourquoi j’aime autant tricher et parsemer de poudre de pistache avant de servir.

Enfin, me-direz-vous : pourquoi les cerises doivent-elle être entières ? Je connais des chefs qui trouvent ça masochistes de manger un clafoutis plein de noyaux. Moi je trouve masochiste -pour le cuisinier- de dénoyauter toutes ces cerises ! Non, la cerise se cuit avec le noyau comme la viande se cuit de préférence sur l’os et le poisson sur l’arête. La saveur est meilleure et surtout le fruit rend moins d’eau…

CFQD, vous qui avez maudit votre grand-mère toute votre enfance parce qu’elle laissait les noyaux de cerises dans les clafoutis et les noyaux des reines-claudes dans son fameux pâté aux prunes…

PS : comme mon plat avait une contenance plus petite, j’ai pu faire un second petit clafoutis, aux quartiers de pêches et arrosé d’un jus de fruit de la passion frais… délicieux…

clafoutis peche passion
clafoutis pêche passion pistache

8 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s