Poulet en croûte de sel fumé au bois de pommier

poulet en croûte de sel

Il y a quelques mois, j’ai fait une descente chez Causses, vous savez, l’épicerie so trendy de South Pigalle. A l’entrée du magasin il y a différents trésors vendus en vrac dans des jarres, notamment ce sel fumé au bois de pommier. Quand j’ai senti l’odeur, je n’ai pu m’empêcher de plonger la tête dans la jarre pour m’enivrer de ce parfum si particulier. Ça sentait la cheminée, la Normandie, la campagne… Je suis ressortie de mon shoot en disant « il m’en faut ».

Et ben j’en ai eu. Et arrivée chez moi j’étais bien embêtée… Comme si j’avais acheté une paire de chaussures en soldes sans en avoir besoin. Sans savoir pour quelle occasion je les mettrai. J’avais honte d’avoir été si compulsive (bon en même temps, 100g de sel m’ont coûté 5€, le péché était luxueux certes, mais dans l’absolu, assez petit).

Et puis, à la faveur d’un nettoyage de printemps de mes placards, je suis retombée sur ce sel parfumé. Ainsi que sur 3 kilos de gros sel achetés lors des grosses chutes de neige du mois de mars… Vous me suivez ? On y va donc pour le poulet en croûte de sel fumé au bois de pommier !

Pour 1 poulet fermier jaune (pour une jolie couleur) de 1,5 kg, bien bridé (ie ficelé) pour qu’il ne s’étale pas à la cuisson :

  • 50g de sel fumé au bois de pommier (celui-ce étant très parfumé cela suffit amplement)
  • 3 blancs d’oeufs
  • 3 kg de gros sel
  • 1 tête d’ail

Préchauffer le four à 180°.

Mélanger le gros sel, le sel parfumé et les blancs d’oeufs. Les blancs d’oeufs permettent de lier le sel comme une pâte, ça vous évite d’en avoir partout quand vous recouvrez le poulet…

Tapisser un plat à gratin (à peine plus grand que votre poulet) de papier cuisson (ça vous évitera d’avoir à gratter le plat après… vous verrez…), puis étaler une première couche du mélange de sel au fond (épaisseur d’environ 1 cm).

Poser le poulet dans le plat, après l’avoir rempli de gousses d’ail en chemise (moi j’ai mis toute la tête d’ail mais erreur, les gousses étaient à peine cuite, je les aime fondantes…).

Recouvrir le poulet du reste de sel, bien tasser et bien vérifier que tout soit recouvert.

poulet en croûte de sel

Enfourner pour 1 heure… Le poulet est cuit.

Sortir le poulet, casser la croûte de sel avec un marteau ou un rouleau à pâtisserie (plus raisonnablement disponible dans votre cuisine je pense…). Vous pouvez le faire devant vos invités pour les impressionner, mais attention, il va y en avoir un peu partout… Spir 2000 à la rescousse ! Supprimer le sel collé au poulet à l’aide d’un pinceau et transvaser dans un plat pour le couper et le servir. Avec une salade verte et des pommes sautées par exemple. Ça change du traditionnel poulet rôti non ?

poulet en croûte de sel

Verdict : le poulet n’est pas gras du tout et la viande est moelleuse, parfumée à souhait. Tout le gras a été absorbé par le sel au fond du plat. Sel que vous pouvez jeter d’ailleurs. La peau est un peu salée et caoutchouteuse, donc pareil, on s’en passe.

poulet en croûte de sel
poulet en croûte de sel

Si vous n’avez pas de sel parfumé, mélanger le gros sel avec l’herbe ou l’épice de votre choix, ce sera délicieux… Vive le romarin, le thym, l’estragon, le paprika, le piment d’espelette, bref, faites selon vos envies !

 

Advertisements

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s