Pascade ou la crêpe aveyronnaise à Paris

pascade façadeJe ne suis pas vraiment une foodista, mais à force de voir des notes et articles passer à propos de Pascade, le dernier endroit à la mode, ça me titille toujours. Il faut dire que l’endroit est lancé par Alexandre Bourdas qui a d’abord installé ses pénates à Honfleur (ô Normandie, Normandie), après avoir fait ses classes chez Michel Bras et dirigé son antenne japonaise pendant 3 ans.

A l’occasion d’un déjeuner en bonne compagnie, j’ai pu tester cette adresse discrète rue Daunou. Preuve que c’est le dernier endroit so hype, Sébastien Demorand et Alexandre Devoise y étaient tranquillement attablés (mince, j’aurais dû prendre une photo et la vendre à Voirie ou Gola…).

La Pascade c’est cette crêpe aveyronnaise soufflée que l’on sert normalement à Pâques en Aveyron. Alexandre Bourdas l’accommode à toutes les sauces, salées ou sucrées, selon les saisons, le marché et ses envies. Son expérience, son talent et le cadre qu’il a choisi font de cette adresse bien plus qu’une « crêperie », disons-le honnêtement c’est de la « crêponomie »… (pardon, Alain Rey, je ne le referai plus).

On peut la goûter nature avec un filet d’huile de truffe, comme servie en amuse-bouche au Saquana, l’adresse du chef à Honfleur. Sinon, on est bercé par la cuisine fusion du chef, qui n’hésite pas à mélanger un effilocheé de cabillaud avec du brocoli, du daïkon et une sauce hollandaise à la passion. J’ai testé pour ma part une classique « jambon » avec sucrine, endive et une délicieuse sauce relevée à la moutarde.

pascade salée

Les desserts sont absolument savoureux, comme cette glace vanille, croûte de congolais, marmelade de mangue & mousse banane, ou encore, comme avait choisi mon invité, cette mousse légère au caramel, crème glacée aux fruits de la passion & carré de chocolat.

pascades sucrées

Alors quoi qu’est-ce donc qui clocherait-ty pas ? (parce qu’on cherche la petite bête, hein) D’abord, l’amuse-bouche (des mini-cakes assez compacts au fort goût de levure… que ni moi ni mon invité n’avons pu terminer…) et puis sincèrement, malgré une réalisation parfaite, les pascades version salée sont trop… sucrées. On la mange certainement comme cela en Aveyron, mais je trouve (et cela n’engage que moi) que cela gâche un peu le goût de la garniture sur laquelle toute la créativité et le travail du chef s’expriment.

Pour le reste, desserts, service, cadre, vins, addition, et même le café servi avec les petits chocolats de fin de repas de la maison Pierre Marcolini valent la peine d’essayer cette cantine-auberge parisienne. Ça change du petit Jocelyn à Montparnasse😉

chocolats pierre marcolini

Pascade
14 rue Daunou – 75002 Paris
Métro Opéra
pascade@alexandre-bourdas.com
01 42 60 11 00
Ouvert désormais 7/7, service en continu de 12h00 à 23h00
http://pascade-alexandre-bourdas.com/index.php

Comptez 20€ la pascade salée et 10€ la pascade sucrée ; eau plate et pétillante à discrétion.

PS : et donc, je n’ai pas encore essayé de recette de pascade, mais si vous souhaitez avoir un aperçu de la cuisine d’Alexandre Bourdas, je vous conseille également ce livret de recettes dont il est l’auteur : « Trois fois rien », aux éditions Menu Fretin qui édite cette excellente collection « menu festin » que j’ai découverte au Paris Cookbook Fair cette année !

trois fois rien

PS 2 : et donc et donc, si vous n’avez pas encore joué vous avez jusqu’au 12 mars pour commenter mon 100e post, vous pourrez peut-être gagner un des 3 exemplaires du livre « Heston Blumenthal dans votre cuisine » ! C’est par ici -> CONCOURS HESTON BLUMENTHAL)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s