La tarte du dimanche soir façon pissaladière

Je deviens paresseuse parfois, surtout le dimanche soir… La question « qu’est-ce qu’on mange ? » me met dans un état de grande lassitude…

Alors que faire ? Le dimanche soir c’est tarte ou apéro dînatoire. Et bien ce sera tarte. Avec les moyens du bord !

Je vous propose une pissaladière à ma façon, inspirée par la compotée d’échalote réalisée le soir du grand défi de la cooking 2 (vous savez, le truc qui a servi à fourrer les pommes de terre barquettes pour faire des pommes de terre boulangère à la façon de Chef Jean-Luc…)

Pissaladière

  • 4 échalotes
  • 125 g de poitrine de porc (nature)
  • 1 branche de thym
  • 1 pâte brisée : 250 g de farine, 125 g de beurre pommade (i.e à température ambiante et détaillés en petits cubes), 1 pincée de sel, 1 jaune d’oeuf + un peu d’eau s’il faut pour l’assouplir (ou un peu plus de farine pour l’épaissir, c’est selon !)
  • 1 trait de crème liquide entière
  • 1 oeuf

Réaliser la pâte brisée en mélangeant tous les ingrédients (si la lassitude est extrême, n’ayez aucun scrupule à en prendre une toute faite, que le premier qui n’a jamais fait appel à l’ami Herta me jette la première pierre) et laisser reposer la pâte (en boule, enrobée de film, au réfrigérateur) le temps de réaliser la compotée.

Préchauffer le four à 180°.

Ciseler les échalotes et couper la poitrine en lardons. Dans une cocotte bien chaude, faire revenir les lardons puis faite revenir les échalotes. Quand elles sont brillantes et transparentes, mouiller à hauteur (i.e mettre de l’eau jusqu’à recouvrir ce qu’il y a dans la cocotte) et mettre la branche de thym. Refermer la cocotte et laisser compoter 5 minutes. Ensuite, ouvrir et laisser l’eau s’évaporer. Quand il n’y a plus d’eau, réserver (i.e mettre de côté hors du feu !).

Sortez la pâte et retravaillez-la un peu. Etaler en cercle de 30 cm de diamètre puis foncer les bords (rabattre les bords pour faire une « croûte »). Poser sur une plaque recouverte de papier cuisson. Piquer la pâte à la fourchette et la précuire 15 minutes à 180°.

Une fois doré, étaler la compotée d’échalote sur ce fond de tarte(/fond de pizza !) sans la branche de thym, y poser un trait de crème liquide en spirale et casser un oeuf au centre. Recuire 10 minutes à 180° et voilà !

Servir en ayant salé et poivré l’oeuf cuit au plat. Il confère une onctuosité à cette tarte absolument réconfortante…

Pissaladière

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s