Septime ou the place to be rue de Charonne

Petit quizz pour commencer ! SEPTIME c’est :

  1. Un empereur romain d’origine lybienne
  2. Une position de la main en escrime
  3. Le directeur d’un Grand Restaurant où on sert un soufflé à la pomme de terre (tartofel !)
  4. Un restaurant parisien qui fait parler de lui depuis des mois et des mois aidez-moi (à finir ce calembour stupide)

REPONSE : les 4 Chef !

Mais je ne me risquerai ici qu’à développer la réponse 4… En même temps, le premier qui me teste sur les empereurs romains sera surpris (10 ans de latin ça forge une certaine culture de la chose et un goût inaltérable pour les banquets).

Reprenons : Septime c’est la sensation du moment. France Inter, Elle, L’Express, Pudlo, ils en ont tous parlé de près ou de loin (et jusqu’au Japon visiblement). Il était donc grand temps que j’aille dans ce bistronomique victime de son succès ! Et j’y ai embarqué des collègues bien sympathiques qui, en plus d’apprécier mes cookies, m’accompagnent volontiers déjeuner dans les restaurants « hype » de la capitale (et elles s’occupent de la réservation à J-6 semaines, c’est vous dire).

septime
Septime

Nous voici donc attablées à 7 pour le déjeuner, dans le décor « simple-brut-indus » de l’ancienne boutique « La machine à écrire ». On peut sentir de bonnes odeurs émanant de la cuisine ouverte, où officie Bertrand Grébaut, ancien chef de l’Agapé qui a fait ses classes chez Robuchon et Passard. D’aimables et jolis serveurs vous servent une formule entrée (3 choix) + plat (2 choix) + fromage ou dessert, qui change régulièrement et qui est quasiment donnée à 26€. On aurait pu tenter la formule « carte blanche » à 55 € avec 5 plats surprises, mais il fallait bien retourner travailler sans baîller ! Et bien même à 26€, on trouve dans l’assiette, justesse, simplicité, et évidence.

SeptimeSeptime

SeptimeSeptime

J’ai donc goûté en entrée : un fabuleux poireaux crayon grillé, espuma d’huître sauce céleri et pied de mouton (une feuille délicatement iodée).

Septime
Poireau crayon espuma d’huître chez Septime

D’autres ont choisi la crème de fève à la faisselle et aux amandes fraîches (très frais !) ou les moules de Carmaret et oeuf mollet (très surprenant !).

Suivi d’un morceau de poitrine de porc, oignons, rhubarbe et feuilles de capucine. La viande était extraordinairement fondante et la peau croustillante à souhait.

Septime
Poitrine de porc à la rhubarbe chez Septime

Certaines avaient choisi le filet de carrelet sauce écrevisse, avec des carottes et des feuilles d’arroche rouge. Très goûtu tout ça !!!

Septime

Et en dessert nous avions le choix entre du fromage affiné et des abricots rôtis, sorbet à la reine des prés et crumble de muscovado. On a toutes craqué pour le sucré, évidemment…!

Septime
Abricots rôtis chez Septime

Pour le vin, dont la carte est pourtant incroyablement fournie, on regrette qu’ils ne servent que 6 vins au verre. Mais ceux que nous avons goûtés étaient divins, comme ce blanc de Savoie rond et fruité ou cet italien rouge frais et léger. Promis, j’y retourne vite un soir pour la formule à 55€ !

Septime
80, rue de Charonne, Paris 11è
Fermé samedi dimanche et lundi midi
Menus : 26 (midi) ou 55 € (midi et soir)
M°: Charonne
Tél. 01 43 67 38 29
http://septime-charonne.fr/ (réservation on-line possible !)
Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s