L’omelette dite « que-tu-croyais-que-tu-savais-faire-mais-en-fait-non-tu-savais-pas »

Avant, je ne savais pas cuire une omelette. Mais ça, c’était avant.

L’avantage des cours de cuisine où on apprend toutes les techniques de base, c’est que VRAIMENT on apprend les BASES. Ah, le gigot de 7 heures ? Déjà fait, fingers in the nose.  Les macarons ? Pfff, trop facile maintenant !  Mais se rendre compte que vous ne saviez même pas cuire une omelette correctement, ça remet bien les synapses à leur place (zone « orgueil »).

Oui bon, mes omelettes, jusqu’à présent, c’étaient des tortillas… à l’asiatique… Rondes, bien cuites, pleines de trucs dedans (oignons, ciboule, tomates, voire même-oh non ? si ! de l’arôme Maggi). Mais chef Jean-Luc a remédié à ce sacrilège fait aux vraies omelettes.

Pour 2 personnes, l’omelette « 2 minutes » :

  • 6 œufs (donc… 3 œufs par personne), de préférence bio… et extra frais….
  • Du sel
  • Du beurre (10g)
  • Et pi c’est tout

Fouettez les œufs jusqu’à blanchiment (à la vitesse d’un cheval au galop, faut qu’ça mousse !) et salez. Ensuite, faites chauffer une noix de beurre dans une poêle anti-adhésive. Quand il est bien chaud, verser les œufs battus. Avec une maryse, décollez bien les bords, un peu le milieu, puis, quand le fond est pris, rabattez une moitié sur l’autre. Continuez de décoller le bord avec la maryse, puis tapez le manche de votre poêle avec le poing (de la main qui ne tient pas le manche, forcément) pour bien décoller l’omelette en la faisant « sauter ». Chose un peu compliquée quand on a une batterie de poêles à manche amovible… et que le bitoniau se trouve pile à l’endroit où il faut taper… Enfin… Quand c’est décollé, renversez (oui oui renverser, pas glisser) l’omelette sur une assiette et voilà.

2 minutes chrono montre en main, pour une omelette bien mousseuse et bien baveuse à l’intérieur.

Un jeu d’enfant :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Astuce : si votre poêle colle, c’est qu’elle est sans doute humide. Faites donc chauffer un poignée de gros sel dans votre poêle et frottez avec un torchon propre quelques secondes. Le sel chaud assèche votre poêle et la rend moins adhésive !

6 commentaires

  1. Tu va bientôt nous offrir la grande bible de Vimalette Mathiot ! Avec des images, pourquoi pas un peu de son de temps en temps, une dinette que j’ai hâte de découvrir, un tablier et des torchons collector que tu as deja imaginés, non ?, …
    Et puis, un blog, c’est bien mais faudrait une jolie table et quelques bancs où s’assoir et déguster… Croix de bois, croix de fer : je serai là !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s