Comment j’ai ramené ma fraise, ou la recette du Paris-Plougastel

Paris-plougastelBon, j’ai oublié de faire un voeu en mangeant ma première fraise de l’année… Alors pour rendre hommage à ses copines qui attendaient sagement dans leur barquette, j’ai décidé de leur offrir un voyage retour Paris-Plougastel, une variation du Paris-Brest, vous l’aurez compris🙂. On remplace la crème pralinée par une chantilly vanillée au mascarpone et on y ajoute des fraises.

La pâte à chou (pour environ 15 Paris-Plougastel) :

  • 75 g de beurre
  • 25 cl d’eau
  • 125 g de farine tamisée
  • 4 oeufs
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à soupe de sucre

La chantilly :

  • 20 cl de crème liquide entière
  • 150 g de mascarpone
  • 1 gousse de vanille
  • 25 g de sucre en poudre

Pour la pâte à choux, faites fondre le beurre dans une casserole avec l’eau. Une fois fondu, jeter la farine dans la casserole et tourner énergiquement avec une cuillère en bois. La pâte doit se détacher des parois et former une boule. On dit qu’elle « sèche ». Incorporer ensuite le premier oeuf en mélangeant énergiquement jusqu’à complète absorption. Recommencer avec chaque oeuf. La pâte doit être lisse et souple.

Mettre la pâte dans une poche à douille ronde (pour les puristes, douille cannelée) et former des couronnes de 8 cm de diamètre et d’environ 2 cm d’épaisseur.

Enfournez 25 min à 180 °. Pour les amateurs (ou les puristes !), parsemez d’amandes effilées avant cuisson.

Pour la chantilly, mettre le bol et les fouets du batteur au congélateur 30 minutes avant. Mettre la crème liquide bien froide, le sucre, le mascarpone, et les graines de la gousse de vanille dans le bol et fouettez à vitesse moyenne jusqu’à obtention d’une crème onctueuse et légère. Pour ça, il faut goûter ! Mettre la chantilly au réfrigérateur dans une poche à douille cannelée jusqu’au dressage.

Pour le dressage, couper les couronnes de pâte à chou en 2. Sur une moitié, garnir de chantilly et disposer 5 ou 6 morceaux de fraises (fraises équeutées et coupées en 2 dans la largeur). Recouvrir de l’autre moitié et saupoudrer de sucre glace.

Voilà un dessert gourmand et peu sucré, un vrai régal… Allez, kenavo les potos !

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s